En lui ôtant la vie, ils ont pourtant failli à leur mission : ils l’ont rendue immortelle.

Publicités

Enrôlées de plus en plus jeunes dans les troupes de Daesh, certaines sont à peine âgées de 14 ans lorsqu’elles débarquent en Syrie. A l’heure où leurs copines pianotent frénétiquement sur leur iPhone, commentent à qui mieux mieux des posts sur Facebook et rêvent à leur premier baiser, ces jeunes filles parviennent à se créer une double vie à l’insu de tout le monde

Pour en revenir à l’héritage, il suscite un débat sain et salutaire dès lors que l’objectif poursuivi est la justice. La justice, une valeur chère à l’islam, qui nous a d’ailleurs valu le droit, femmes marocaines, de demander le divorce, interdisant au passage aux hommes de nous répudier ou de prendre une seconde épouse sans même nous consulter.

Certes, nous ne sommes pas encore le plus beau pays du monde, car beaucoup de choses doivent encore s’améliorer, mais contrairement à certains pays qui se revendiquent démocratiques, qui prônent des valeurs républicaines mais en oublient la tolérance au nom de la laïcité, le Maroc a compris que c’est dans la différence que l’on s’améliore.