En Société

Pervers ou curieux ? Tariq Ramadan s’invite à une réunion sur les violences faites aux femmes

Mais qu’est ce qui a bien pu lui passer par la tête ? C’est la question qu’on se pose en apprenant que l’islamologue Tariq Ramadan, inculpé pour plusieurs viols, s’est invité à une réunion organisée par la Mairie de Saint-Denis sur le thème : “Lutter contre les violences envers les femmes au quotidien”.

 

Domicilié à Saint-Denis depuis sa libération conditionnelle mi-novembre, alors qu’il demeure sous contrôle judiciaire, après neuf mois de détention provisoire, c’est un Tariq Ramadan très calme et pas le moins gêné du monde qui s’est installé sans y être convié dans le public composé de quelques 70 personnes.

 

Madjid Messaoudene, conseiller municipal chargé de l’égalité femme-homme et de la lutte contre les discriminations explique à la presse qu’”Il lui a été dit à plusieurs reprises que sa présence n’était pas souhaitée”.

 

Face à son refus de quitter la salle, plusieurs personnes ont décidé de partir, a-t-il ajouté. “Sa venue dans la salle comme spectateur du débat est une provocation inacceptable”, a dénoncé la municipalité mardi dans un communiqué.

 

“Ni la municipalité ni les participant.e.s n’avaient invité monsieur Ramadan à venir, ni même souhaité sa présence”, a-t-elle ajouté, rappelant qu’il n’est cependant “pas possible de faire sortir par la contrainte physique un participant à une réunion publique”.

 

“Ses provocations ignobles doivent s’arrêter”, a encore estimé la mairie, appelant l’intellectuel suisse à “respecter un minimum de décence en laissant en paix celles et ceux qui se battent contre les violences faites aux femmes”.

 

Partager sur :

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!