Tabous

Sylvia Levy, la Casablancaise qui tatoue gratuitement des mamelons en 3D pour les victimes de cancer du sein

Elle a 35 ans, elle est née à Casablanca, où elle pratique aujourd’hui son métier de dermographe, dans le quartier du Maârif. Spécialiste du maquillage permanent et de la dermopigmentation, elle a complété sa formation afin de venir en aide aux femmes en détresse suite à un cancer du sein.

Elève de l’académie Phibrows, la plus ancienne académie de microblading en Europe, Sylvia Levy a complété sa formation en se spécialisant dans le tatouage en 3 D de l’aréole mammaire, technique dite Phiareola, afin de venir en aide aux femmes, mais aussi aux hommes, atteints d’un cancer du sein et ayant dû subir une mastectomie. A ces patients amputés d’une partie de leur corps, Sylvia Levy, qui a elle-même perdu sa mère des suites d’un cancer de l’ovaire, offre ses services.

Tatouage d’un mamelon en 3D

Première élève de Phibrows au Maroc, en Afrique et en France à pratiquer cette méthode, c’est très émue que Sylvia parle de ses patientes. « Elles m’apportent tant de choses » raconte-t-elle bouleversée en se souvenant des bénédictions de l’une, de l’étreinte émue de l’autre ou d’un baiser déposé sur son front par l’une de ses clientes. « Ce sont des personnes qui dégagent tellement d’ondes positives. Le résultat les rend tellement heureuses que leur joie me donne des ailes. » sourit-elle.

Les femmes qui font appel à elle ont généralement subi une mastectomie et souhaitent reconstruire leur mamelon, chose impossible à faire en chirurgie. C’est ici que Sylvia entre en scène, grâce à une technique innovante qui lui permet de tatouer le mamelon avec un effet 3D. Grâce à des effets d’ombres et de lumières savamment maitrisés, l’impression d’un téton en relief est bluffante.

Du côté de la technique

En guise de produits, Sylvia Levy n’utilise que des pigments naturels, sans fer, ni métaux. Une condition sine qua none à la pratique de cette technique. De manière pratique, toute personne ayant subi une chirurgie du sein et souhaitant reconstruire son mamelon doit attendre une année avant de pouvoir bénéficier de cette technique. Il faut en l’occurrence que la cicatrice soit blanche et plate, auquel cas Sylvia pratique un micro needling avant de procéder au tatouage.

Suite à cette séance, la spécialiste offre à ses patientes des produits de soins à appliquer sur la zone travaillée et leur redonne rendez-vous un mois plus tard pour s’assurer que la couleur est bien fixée et faire des retouches, si nécessaire.

Cette action bénévole intervient dans le cadre de la campagne « pay with a smile » lancée par l’académie Phibrows et consiste à offrir ses services aux personnes atteintes du cancer, de pelade ou d’alopécies. Une initiative profondément humaine qui mériterait d’être généralisée. Parque le cancer touche aujourd’hui tout le monde et que le soutien aux malades est un facteur clé de leur mieux-être.

 

Sur instagram : @phibrows_sylvia

Salon André

8 rues des Landes. Maârif – Casablanca

Tel : 06 63 73 15 01

 

 

Partager sur :

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!