Mode

Grâce à sa marque de sneakers, Fadela Bennani aide à la scolarisation des filles du Maroc

Fadela Bennani est une jeune femme intrépide qui ne s’arrête pas aux étiquettes et qui n’a pas pour habitude de choisir la voie de la facilité. Alors qu’elle arbore un joli diplôme d’une grande école de commerce française et qu’elle pose les premiers jalons d’une carrière prometteuse dans de grands cabinets de conseil en stratégie, elle décide de prendre le contre-pied de ce que lui réservait à priori la vie.

Se lancer dans l’entrepreneuriat la travaille depuis un certain temps déjà mais pas question pour autant de monter n’importe quelle entreprise. Fadela est une femme de valeurs pour qui le mot humanité pèse son poids en or. Il faut donc que ce projet en solo serve aux autres, que l’entrepreneuriat se mette au service du social.

Puis, elle a le déclic. Une petite lumière qui s’allume sur sa jolie tête et hop, hop, hop, en avril 2017, elle donne le coup d’envoi de “Amaz Sneakers”, une marque de baskets éthique, élégante et artisanale.

L’éthique à l’heure du chic

« L’une des causes à soutenir qui m’est apparue la plus évidente est celle de l’éducation dans notre pays et surtout celle des fillettes. Je me suis rendue compte après mon retour au Maroc que ce qui m’avait toujours semblé acquis, notamment l’accès à l’éducation, n’était absolument pas à la portée d’un grand nombre de fillettes marocaines dans le monde rural » nous explique la créatrice.

Pour donner une âme et du sens à ses baskets, Fadela Bennani créée le programme « Amaz for Education ». Ainsi, pour chaque paire achetée, c’est une journée en internat pour une fille qui est financée. Projet mené en partenariat avec l’ONG internationale « Education for all ».

Mais ce n’est pas le seul engagement de cette petite marque marocaine. Fadela Bennani souhaite aussi bannir de la fabrication de ses sneakers tout produit issu de matières d’origine animale. Amaz Sneakers devient la première basket marocaine vegan et concrétise ainsi un rêve multidimensionnel.

« Amaz » contraction du mot « amazigh » qui veut dire berbère, poursuit par ailleurs l’objectif de valoriser l’artisanat marocain et ses spécificités dans chaque région.

 

Les coulisses de la création

Fadela Bennani a été confrontée à de nombreuses difficultés lors du lancement de son projet, à commencer par celle de trouver un atelier d’artisans. En effet,  il était hors de question pour la jeune femme de fabriquer à la chaîne en usine. Elle finit par trouver une perle rare à Casablanca :  un atelier de huit personnes qui donnent vie, en travaillant les modèles à la main, aux précieux prototypes qu’elle imagine et dessine.

Du côté des collections, Amaz Sneakers en compte désormais trois.

Il y a tout d’abord « Tarz », dont le nom fait référence à la broderie de Fes qui ornait les salons traditionnels marocains. Une jolie manière de détourner cette touche de patrimoine marocain en la déclinant sur un support moderne, la basket, et par la même occasion d’en changer l’usage.

Vient ensuite la collection « Mozona », référence cette fois-ci aux sequins berbères dont sont ornés les tapis et les couvertures.

Enfin, nouvelle venue, une collection de baskets montantes qui se décline en deux variations. « Kilim »et « Zwak ». D’un côté, des sneakers qui reprennent les motifs des célèbres tapis berbères pour « Kilim », de l’autre, des sneakers en velours ornées d’une jolie broderie (zwak) réalisée à la main en skalli (fil de soie) pour « Zwak ».

Si comme nous vous craquez pour ces sneakers et voulez en savoir plus :  www.amaz-store.com

Showroom casablancais de la marque sur rendez-vous en appelant le +212 6 95 10 22 00

 

 

Partager sur :

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!