Iman Oubou, Miss New York à la conquête du leadership féminin

Elle est née à Agadir, y a passé ses 15 premières années, avant de s’envoler en famille pour le Colorado en 2006. Hormis sa plastique parfaite qui lui a valu de décrocher les titres de Miss Colorado et Miss New York en 2015, elle diplômée en biochimie et biologie moléculaire et détient une maîtrise en génie biomédical. Après avoir travaillé pendant deux ans dans la recherche sur le cancer, elle est aujourd’hui experte en communication scientifique et vient de lancer une plateforme dédiée au networking et au leadership féminins, entrepreneursenvogue.com

Rencontre avec une jeune femme aux ambitions débordantes…
En quoi ta vie a-t-elle changé depuis ton élection en tant que Miss New York?

J’ai davantage confiance en moi, je suis plus forte mentalement et surtout prête à partir à la conquête du monde.Incarner Miss New York m’a fait sortir de ma zone de confort et m’a permis de réaliser que ma plus grande passion, et mon objectif le plus cher dans la vie, était de défendre l’autonomisation des femmes et encourager le leadership féminin. C’est le seul moyen pour les femmes de pouvoir influencer, impacter le futur de l’innovation.
Le titre de Miss New York m’a donc donné l’opportunité de devenir un agent du changement et une voix qui servira j’espère à aider une future génération de femmes leaders.

Le monde de la mode t’a-t-il ouvert les bras?

Oui absolument! De nombreuses maisons de mode m’ont contactées pour représenter leurs marques ou pour défiler. Mais je n’accepte pas tout et fait très attention aux choix que je fais. Avant d’accepter une offre, je m’assure toujours que le positionnement de la marque corresponde à mes idéaux et mes principes. Je travaille donc toujours avec des marques qui représentent le « girl power », incarnent les femmes fortes, élégantes et sophistiquées.

Parle-nous de « Entrepreneurs en Vogue »?

« Entrepreneurs en Vogue » est une nouvelle aventure dans laquelle je me suis lancée il y a de cela un an. C’est un site en ligne et une plateforme média qui a pour mission de faire évoluer, de renforcer et d’instruire la nouvelle génération de femmes pionnières et de leaders, à travers le partage de récits personnels. C’est aussi une communauté de femmes entrepreneuses du millénaire qui partagent leurs conseils, les leçons qu’elles ont tirées de leurs parcours , leurs échecs… Tout cela à travers des posts quotidiens, des podcasts et très bientôt, des vidéos en ligne. Ce projet a pris très rapidement beaucoup d’ampleur. Je suis très heureuse aujourd’hui de recevoir tant de soutien et de retours positifs venant de femmes des quatre coins du monde.

En quoi le networking féminin est-il important à tes yeux?

C’est sur ce principe que repose toute ma vie. Les femmes ont besoin de se soutenir les unes les autres pour gagner en autonomie. Nous ne devrions pas devoir compter sur les autres pour nous apporter leur aide ou attendre d’eux qu’ils fassent quelque chose pour nous. Il faut donc créer des rencontres et se connecter avec des femmes à la vision similaire à la nôtre afin de créer une communauté dynamique et forte qui pourra se faire le relais de nos voix et permettre aux femmes d’évoluer dans tous les domaines.

Les hommes savent constituer et entretenir un réseau avec beaucoup de facilité mais ce n’est pas le cas de la plupart des femmes que j’ai été amenée à rencontrer. Celles-ci considèrent généralement le fait de se connecter à d’autres femmes comme une faiblesse ou trouvent cela inutile. L’année dernière, j’ai donc passé le plus clair de mon temps à partir à la recherche de femmes qui soient tout aussi passionnées que moi par le business, l’impact social, l’entrepreneuriat et l’innovation et à construire toute une communauté et une communication autour d’elles afin de faire porter leurs voix.

Cette démarche m’a permis de me rendre compte de l’importance du networking féminin et de son rôle bénéfique et générateur de force, du fait de pouvoir croire les unes en les autres, se serrer les coudes quoi qu’il advienne. C’est le seul moyen de faire des progrès s’agissant des problèmes que rencontrent les femmes de manière générale.

Quel objectif poursuis-tu à travers ce projet?

Mon principal objectif est d’aider des millions de jeunes femmes à travers le monde à gagner en courage et en confiance pour réaliser leurs rêves et leurs aspirations. Mon expérience et mon histoire personnelles sont la preuve que je ne suis pas quelqu’un qui baisse les bras. Je fais partie de deux minorités aux Etats-Unis : je suis une femme et je suis immigrée. Une combinaison qui aurait pu jouer en ma défaveur à bien des égards et notamment en matière d’entrepreneuriat. Mais je n’ai jamais été du genre à laisser mes larmes ou mes doutes envahir ma vie. Je contrôle mon destin et construis mon propre futur sur la base de mes passions et de mon objectif. Le mien est donc d’encourager les femmes à faire plus, à évoluer, à devenir ce à quoi elles aspirent et à s’imposer dans le leadership. Le monde a besoin de plus de femmes leaders.

 

As-tu des projets au Maroc?

Oui bien sûr ! Je prépare l’organisation d’un sommet global d’influenceurs qui se déroulera pendant trois jours à Marrakech dans le but de débattre de l’importance du leadership féminin dans le futur de l’innovation.

Je collabore également avec « Mission to heal » à l’organisation d’une caravane chirurgicale mobile au Maroc. Nous avions déjà conduit un projet de ce type en avril 2014 dans les hôpitaux d’Agadir et de Taradount, dans la région du Souss principalement, afin de participer à l’apport de soins médicaux aux populations locales. Cette fois-ci, il s’agit donc de se déplacer dans des villages du nord au sud au Maroc, selon un itinéraire précis, pour apporter les soins nécessaires aux villageois qui n’ont pas accès aux hôpitaux ou aux docteurs.

Si Trump est élu président, que feras-tu?

 Je continuerai de vivre la vie que je mène. Mais honnêtement, je ne pense pas qu’il le devienne. Ca ne m’inquiète donc pas.

Comment as-tu vécu cette campagne électorale et les propos haineux tenus contre les musulmans?

J’ai la chance de ne pas avoir été affectée par ces propos. A vrai dire, ce que vous voyez dans les médias est bien pire que ce qui se passe réellement et la presse a tendance a surtout mettre en avant les points négatifs. Si Trump a effectivement tenu des propos haineux à l’égard des musulmans, cela ne veut pas dire que les gens dans la rue ou que mon entourage pense la même chose. De toutes les manières, je ne m’entoure pas des personnes ignorantes et dépourvues de culture qui croient à ce genre de discours.

Un mot pour les lectrices du Maroc des femmes?

A toutes mes compatriotes marocaines : nous avons toutes un incroyable capital de compétences, de beauté, de culture et d’intelligence qui travaille en notre faveur. Ne laissez personne vous définir ou contrôler vos ambitions et vos aspirations. Nous sommes toutes nées avec une passion dévorante en nous et avec l’objectif d’apporter notre contribution au monde qui nous entoure pour en faire un monde meilleur. Si vous n’avez pas encore trouvé ce qui vous passionne, c’est le moment ! Et quand vous aurez trouvé votre voie, mettez y toute votre énergie ! Ne laissez personne vous arrêter, soyez une leader ! Nous avons besoin de plus de Marocaines leaders du millénaire, endossant des rôles innovants. Nous en avons les moyens ! Quant à moi, je suis là pour encourager la superstar qui est en vous !

 

Publicités